Cher,ère toi qui me lis,

Aujourd’hui j’ai envie de te parler d’une de mes plus fidèles professeure, qui me dispense désormais ses enseignements à toute heure. Une professeure pas comme les autres c’est certain. Elle a un nom de maladie vraiment bizzare: Lupus Erythémateux Disseminé et elle me fait peur parfois car je sais qu’elle ne me quittera pas.

Longtemps, elle m’a fait croire que je n’avais qu’un seul choix .

Celui de croire en elle ou de croire en moi.

Si j’ai pu avoir, à différentes périodes de ma vie, des avis plutôt tranchés, voir même extrêmes dans un sens comme dans son opposé, sur différents aspect de ma vie, de la vie, je me retrouve aujourd’hui de plus en plus souvent appelée à réunir tout mes ou pour une médiation (méditation) au sommet.

Questionner mes croyances, mes certitudes, mes représentations, mes peurs et mes doutes, mes espoirs et mes bonheurs aussi….et laisser se dessiner peu à peu le chemin d’un nouveau possible.

Celui de croire en elle et de croire aussi en moi.

Comment choisir de m’écouter ni trop ni pas assez, comment accepter sans pour autant renoncer, comment décider entre ce qu’aimerait les autres et ce que j’aimerais moi, comment continuer à vivre et ne plus juste survivre…

Envisager et laisser émerger une voie du milieu qui me permet l’un sans renier l’autre, qui me permet d’avancer plutôt que de m’enfoncer, une voie qui me dévoile peu à peu sa sagesse, sa puissance et sa richesse.

Sortir de la pression de la dualité pour rencontrer la paix de l’unité.

Une alliance harmonieuse entre science moderne et savoir ancestral, allopathie et naturopathie, technologie et magie.

Une collaboration vitale entre deux visions qui se divisent dans la façon mais se rejoignent dans l’intention.

Alors si toi ausi des fois tu ne sais pas, tu ne sais plus, qui, quoi, comment, pourquoi, souviens-toi… qu’il existe de multiples voies.

Lumineusement

Léna

 

 

Facebook