Douloureuses car laisser remonter à la surfaces des blessures, croyances, mémoires, injonctions limitantes profondément enfouies depuis bien longtemps, parfois même totalement méconnues, ne peux se faire sans vagues, voir parfois même sans tsunami.

Magnifiques car faire enfin leur connaissance, c’est leur donner une place consciente dans notre vie, c’est les reconnaître comme faisant partie intégrante de la personne que nous sommes. C’est retrouver leur empreinte, leur signature dans nos réactions face aux évènements inconfortables de notre vie. C’est comprendre l’origine des peurs, blocages, résistances qui nous limitent, nous restreignent dans la réalisation de nos aspirations les plus profondes.

Magnifiques car c’est grâce à cette rencontre que nous pouvons accorder à ces blessures, à ces croyances, à ces mémoires, à ces injonctions limitantes l’attention qu’elles méritent. En les aimant, les remerciant, les libérant, les guérissant c’est nous même que nous aimons, remercions, libérons et guérissons. Nul besoin de les combattre ni de les détruire, juste les reconnaître, les accueillir, en prendre soins et les remettre à leur juste place.

Magnifiques car c’est dans la place ainsi libérée que peuvent se semer de nouvelles graines. Des graines d’amour, de douceur, de compassion envers nous-même et envers notre vie sur Terre.

Des graines qui en devenant fleurs nous permettent de répondre à cette question “mais en vérité qui suis-je ? “

Non pas Pierre, Paul ou Stéphanie, non pas ingénieur, infirmière ou maçon, non pas père, mère, fils ou fille de, cela tout le monde le sait, mais là tout au fond de moi, au plus profond de moi-même

Qui suis-je vraiment? Quel est le souffle qui m’anime ? Quelle est ma raison d’être sur Terre ?

 

Lumineusement

 Léna

Facebook